“La scène est dans le Temple de Jérusalem”

Inscrire dans le Temple de Jérusalem l’action d’une pièce jouée à Saint-Cyr ne saurait être indifférent. Aucun de ces deux lieux n’est neutre.

Commençons par le Temple. Pour un juif, pour un chrétien, et même pour un musulman, le Temple édifié par Salomon en 957 est des plus importants lieux sacrés au monde. Le roi d’Israël l’a fait édifier dans sa capitale Jérusalem, sur le mont Moriah où Isaac manqua de peu d’être sacrifié par Abraham. Le Temple fut l’oeuvre d’un architecte venu de Tyr, Hiram. Le Temple servait avant tout à abriter l’Arche d’alliance, coffre qui contenait les tables de la Loi, données par Dieu à Moïse lors de l’épipanie du Sinaï (auparavant, l’Arche était conservée dans une vaste tente appelée Tabernacle).

Le Temple comporte plusieurs espaces: une première enceinte, décorée de portiques et de galeries, et percée de quatre portes, permet aux Juifs d’accéder à plusieurs parvis, et à proposer leurs offrandes animales sur l’autel de bronze des sacrifices. C’est dans cet espace que se situe la mer d’airain (bassin circulaire en bronze destiné aux bains rituels) et dix cuves plus petites qui servaient aux ablutions des prêtres.

Le Temple lui-même est composé d’un vestibule (où se situe apparemment l’action de la pièce), derrière laquelle se trouve une chambre (le saint) dans lequel sont disposés l’autel des parfums (en or, placé juste devant le voile qui permet d’accéder au saint des saints) et la table des “pains de proposition” auxquels Racine fait allusion: à chaque sabbat, on disposait une nouvelle fournée de pains destinés à la nourriture des prêtres. En face de cette table se trouve des chandeliers; les murs sont ornés de figures représentant des cèdres. Des couloirs, sur plusieurs étages, permettent de circuler autour de cette zone. Seuls les prêtres ont accès à ces espaces.

Au fond de la pièce, un escalier permet d’accéder au “saint des saint”, pièce où se trouve conservée l’Arche d’Alliance, et dans laquelle seul pénètre le grand prêtre, une fois par an.

Ces différents lieux sont mentionnés dans notre pièce: Athalie pénètre d’abord sur les parvis — et se tient sur ceux réservés aux hommes (397) –, avant de tenter de pénétrer dans le saint (v. 400), “ouvert aux seuls lévites”. Elle entre ensuite dans le vestibule, où elle se retrouve encore à l’ace V, alors que les spectateurs découvrent “l’intérieur du Temple”.

Racine et ses spectateurs devaient avoir une idée d’autant plus claire de ce Temple que les Ecritures nous en laissent deux descriptions fort précises, en III Rois 6-8 et II Chroniques 3-5, textes que vous irez lire dans la traduction de Sacy. Vous trouverez ci-dessous quelques reconstitutions plus ou moins fidèles, en images ou en vidéos, mais qui peuvent aider à la compréhension.

Nous n’épuiserons pas ici les diverses interprétations que l’on peut faire de ce lieu. Le Temple, outre sa fonction dramatique (il protège Joas, il piège Athalie, il est le lieu de ralliement des troupes de lévites), préfigure à la fois le Second Temple (rebâti au retour de Captivité, le Christ, et la Jérusalem céleste, comme on l’a vu dans un article précédent. Il est le lieu où la Divinité se dissimule et se révèle en même temps, dans un esprit proche de celui qui prévaut à Port-Royal, où l’on révère le Dieu caché cher à Isaïe (Is, 45, 15).

Le Temple de Salomon reconstitué par Perrot et Chipiez, d'après la description d'Ezéchiel.
Le Temple de Salomon (Perrot et Chipiez, d’après la description d’Ezéchiel).

temple-salomon-plan4

temple_salomon-1

Et pour terminer une visite virtuelle en vidéo, qui suit de près le texte de la Bible (1 rois 6-7, c’est-à-dire, dans la classification de Sacy, III Rois 6-7):



Citer ce billet
Tony Gheeraert (2017, 19 juillet). “La scène est dans le Temple de Jérusalem” « Par la grâce habité ». Consulté le 16 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/sqiv

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.